Le général-major Ahmed Boustila est l’un des généraux les plus connus à travers toute l’Algérie. Il est surtout l’un des généraux les plus riches et prospères et ses enfants possèdent une dizaines d’entreprises qui activent dans de nombreux secteurs lucratifs. Les investigations d’Algériepart ont permis de dessiner la carte sur laquelle s’étend l’empire des enfants de ce général qui a dirigé la Gendarmerie Nationale de juillet 2000 jusqu’au 15 septembre 2015. 

15 ans de règne et d’influence qui ont fait du général-major Ahmed Boustila l’un des hauts gradés les plus puissants du pays. Et pendant que ce général siégeait sur le trône de la gendarmerie nationale, l’un des corps de sécurité les plus stratégiques, ses deux enfants faisaient des affaires et développaient petit à petit un véritable empire.

En effet, Mohamed Lamine Boustila et Yassine Boustila sont propriétaires ou actionnaires d’au moins 12 entreprises, a-t-on constaté suite à nos investigations. Parmi ces entreprises, nous pouvons citer ARKAS Terminal A Conteneurs. Spécialisée dans la manutention et le stockage de marchandises,  son siège social est situé à Ben Omar dans la commune de Kouba (Alger). Mohamed Lamine Boustila a plusieurs associés dans cette entreprise qui dispose d’un capital de 10 100 000,00 Da. Il s’agit de deux hommes d’affaires turcs : Arkas Lucien et Petrini Stefano.

La manutention est un secteur très prisé par le fils du général-major Boustila. Preuve en est, il possède une autre entreprise dans ce secteur basée à Ouargla dénommée Sarl Fennec Logistics. Basée à Sidi Boughofala Bloc 36 Propriété N 39, elle fait dans le stockage sous douane. Le fils du général Boustila a un seul associé dans cette entreprise. Il s’agit de Bendouma Mohamed Kamel, originaire d’El Meniaa.

De la manutention jusqu’à la location des engins pour le grands travaux du BTP, le chemin est très court et Mohamed Lamine Boustila le traverse très rapidement puisqu’il détient également une entreprise dans ce secteur. Basée à Khraïcia, dans les environs de Douéra à Alger, NY Public Works est une entreprise de travaux urbains et d’Hygiène publique qui développe également des activités dans la pose de canalisations à grande distance.  Le capital de cette entreprise est très considérable puisqu’il a été fixé à 6 000 000,00 Da.

Mohamed Lamine Boustila a investi aussi ses sous dans le consulting avec l’entreprise Maliva, basée à Bab Hassen, dans les environs d’Alger. Immatriculée le 16/04/2014, cette entreprise réalisent des études de marchés et des sondages. Une autre agence de consulting appartient au fils de l’ancien patron de la gendarmerie nationale. Elle s’appelle la Sarl Dyna Joob. Basée à Hydra, elle est un organisme de placements des travailles. L’agrément numéro 1460 lui permet de mener cette activité.

Le bouillonnant Mohamed Lamine Boustila ne s’arrête pas là et s’associe avec son frère Yassine pour fonder une autre entreprise à Bab Hassen, appelée M Device et  spécialisée dans l’importation des produits parapharmaceutiques et instruments médicaux-chirurgicaux. Cette entreprise a été immatriculée le 25/12/2014. En parallèle, son frère, Yassine, lance un autre business dans la restauration rapide avec un associé dénommé Baraka Amara Malika, avec lequel il a fondé 05/09/2016 la Sarl Burger Bar qui active à Dely Ibrahim.

Les enfants du général-major Boustila finiront par céder à la tentation du secteur agroalimentaire en créant le 26/01/2017 El Van Food Industry qui produit à Bab Hassen de la chocolaterie et de la biscuiterie. Un certain Sofiane Razali est l’associé de Mohamed Lamine Boustila dans ce projet.

Toutes ces entreprises, et d’autres encore qui font l’objet de nos investigations, forment l’empire de la famille Boustila. Un empire qui ne cesse de grandir et d’enrichir ses propriétaires ainsi que ses actionnaires.