Farid Ikken, l’étudiant algérien qui a tenté de commettre un attentat terroriste devant la célèbre Notre-Dame de Paris a bel et bien prêté allégeance à l’organisation terroriste Daech. 

Les policiers français ont retrouvé dans l’appartement qu’il louait à Cergy, en banlieue parisienne, une vidéo dans laquelle il prête allégeance à l’organisation djihadiste État islamique (EI), selon une source proche de l’enquête citée par l’agence AFP. Lors de cette perquisition ont également été saisis «plusieurs supports numériques en cours d’exploitation».

Une découverte étonnante qui relance les interrogations sur la personnalité de Farid Ikken. Cette étudiant algérien originaire d’Akbou de Béjaïa n’a pas “d’antécédents psychiatriques connus à ce stade” selon une source proche de l’enquête et il était “aux antipodes de tout ce qu’on décrit”, a affirmé à l’AFP son directeur de thèse, Arnaud Mercier, qui le connaît depuis 2013 lorsqu’il s’est inscrit en tant que doctorant en sciences de l’information de l’université de Metz, dans l’est de la France.

«Ce n’était pas du tout un islamiste avec une grande barbe. Plutôt le genre pantalon en toile et veste (…) Le genre insoupçonnable», a commenté un des locataires de sa résidence, se souvenant d’un homme «très discret».  Selon le tabloïd suédois Expressen, il était marié jusqu’en 2005 à une Suédoise et a quitté le pays en 2013. Soulignons enfin que Farid Ikken, blessé par des tirs de riposte mardi, a été placé mercredi en garde à vue dans un hôpital parisien.