Une grosse pagaille a secoué lundi l’aéroport international d’Alger où la compagnie Qatar Airways a été contrainte de revoir entièrement son organisation en raison de l’embargo surprenant imposé par les pays du Golfe contre le Qatar. 

Le vol de 15 H 25 à destination de Doha été sérieusement perturbé car plus de 180 passagers algériens n’ont pas pu embarquer pour la simple raison qu’ils devaient faire uniquement escale à Doha pour rejoindre ensuite Djeddah en Arabie Saoudite. La plupart de ces passagers algériens sont des pèlerins originaires des régions de l’intérieur du pays qui devaient se rendre sur les Lieux Saints. La compagnie qatarie a été contrainte de réaffecter ses passagers vers d’autres compagnies aériennes puisqu’elle n’avait plus le droit de survoler le territoire saoudien.

Les passagers algériens ont été dispatchés entre la Tunisair et la Turkish Airlines. La Qatar Airways a été obligée également de rembourser de nombreux billets au profit des passagers qu’elle n’avait pas réussi à placer sur d’autres vols. A peine 30 passagers ont pu prendre le vol vers Doha à partir d’Alger. La compagnie qatarie devrait subir de nombreuses perturbations dans les jours à venir en raison des sanctions politiques imposées contre le Qatar par plusieurs pays arabes.