Les mots sont forts, incisifs et la colère semble sincère. Saïd Bouteflika a eu une discussion très franche avec l’écrivain Rachid Boudjedra. “C’est une ignominie ce qu’ils t’ont fait”, lui glisse-t-il à l’oreille lorsqu’il se présente ce samedi matin au rassemblement organisée devant le siège de l’ARAV à Alger-centre. “Fais quelque-chose. Tout seul, je ne peux rien faire”, lui rétorque l’écrivain dont l’humiliation que lui a infligé Ennahar TV a ému toute l’Algérie. “A la justice et au ministère de l’Intérieur”, poursuit l’écrivain entouré d’une foule nombreuse. Le frère et conseiller spécial du Président de la République fait un hochement de tête pour lui signifier son acquiescement.