Said Bouteflika opère une rupture stratégique dans sa communication. Il sort de sa discrétion légendaire et se pointe ce samedi matin au rassemblement organisé devant le siège de l’Arav à Alger-centre pour dénoncer les dérapages des programmes télévisuels d’Ennahar TV, le média qui a toujours prêté allégeance au clan présidentiel de son frère le Chef de l’Etat. 

A travers cette présence symbolique, au cours de laquelle il a exprimé son amitié et son affection à l’écrivain Rachid Boudjedjra, Saïd Bouteflika rejette d’un revers de la main les méthodes immorales et dégueulasses d’Ennahar TV. Ceci dit, sa présence n’a pas suscité uniquement de l’enthousiasme. Il a été sévèrement chahuté par des manifestants qui n’ont pas du tout apprécié sa participation à cette action de protestation. Ces manifestants affirment avoir été scandalisés par la récupération politique faite par le frère du Président de ce rassemblement pacifique organisé par des intellectuels et artistes contre les manquements à l’éthique et à la déontologie dont se rend coupable au quotidien la chaîne de télévision Ennahar TV. Saïd Bouteflika a, peut-être, marqué un point. Mais il n’a pas encore séduit ou convaincu comme nous le prouvent ces images inédites :