Les incroyables affaires de la famille Bedjaoui au Canada ne se limitent pas au sulfureux Farid, ancien consultant de Chakib Khelil. Ses frères Riyad et surtout Réda ont effectué d’énormes acquisitions immobilières au Canada et dans d’autres régions de la planète. Cela n’a été possible que grâce à l’argent de Farid et de leur oncle Mohamed Bedjaoui, ancien ministre des affaires étrangères, tous deux soupçonnés de détournements de fonds en Algérie.

Selon le journal de Montréal, qui a effectué une enquête sur plusieurs pays africains dont les affaires sont liées avec le Québec, Reda Bedjaoui a recyclé « des millions en immeubles de luxe à Montréal, tout en recevant des centaines de milliers de dollars de son frère Farid, recherché pour corruption massive en Algérie. Il poursuit aujourd’hui sa carrière d’homme d’affaires, entre Dubaï et le Ritz-Carlton de la rue Sherbrooke. » Parmi les acquisitions, le journal cite un appartement un de près de 1,9 M$ (taxes comprises) acheté au prestigieux M sur la Montagne, sur le flanc du mont Royal, en mai 2015. « Trois mois plus tôt, Reda Bedjaoui devenait actionnaire des Appartements Acadia inc., juste en face du Ritz-Carlton, selon le registre des entreprises du Québec. La copropriété de grand luxe qui vient avec ses parts est à vendre en ce moment pour 3,5 M$ chez l’agence Sotheby. Mais attention : les frais de condos sont de 47 148 $ par an!», écrit le journaliste.

Le journal de Montréal, qui a fait recours à un cabinet de recherche, ajoutera que depuis 2004, Reda Bedjaoui a aussi conclu de multiples transactions avec ses parents et son ancienne femme, à Westmount et à L’Île-des-Sœurs à Montréal, d’une valeur totale de 4,7 M$.

Mais selon la même source, cette fortune et celle de l’autre frère, Riyad est en partie liée à l’aide du grand frère, Farid. Ce dernier se chargeait lui-même du loyer de son petit frère Reda dans un immeuble historique du Mille carré doré à Montréal. Une vie de grand luxe, à 42 000 $ pour un an, démontrent des documents cités par le journal.

Cela est également lié à l’aide de Mohamed Bedjaoui, l’ancien ministre des Affaires Etrangères. Il a posté deux chèques de 100 000 $ US chacun à son neveu (302 000 $ à l’époque). Il disait envoyer cet argent pour les jumeaux de Reda qui venaient de naître.

Saïd Sadia