L’indignation générale soulevée par les images poignantes de la caméra cachée piégeant Rachid Boudjedra, le célèbre écrivain algérien et auteurs de plusieurs romans traduits dans plusieurs pays à travers le monde, a fait réagir la direction d’Ennahar TV. 

Sur son compte Twitter, Anis Rahmani, le patron d’Ennahar TV a présenté ses excuses aux téléspectateurs en reconnaissant que les animateurs et journalistes de sa télévision ont commis des dérapages inqualifiables.  « Je présente mes sincères excuses au romancier Rachid Boudjedra et au public au nom d’Ennahar, pour les dépassements dont il a été victime dans la caméra cachée qui n’a pas respecté les règles du travail », a-t-il fait savoir sur son compte Twitter.

Anis Rahmani reconnaît même qu’il s’agit d’une regrettable « atteinte à l’éthique du métier ». Ce mea culpa intervient au moment où les réseaux sociaux sont déchaînés contre Ennahar TV à la suite de cette caméra cachée jugée par de nombreux Algériens « diffamatoire » et  » profondément immorale ».