Les Algériens n’aiment pas les chiites. Ils ne les aiment pas du tout. Et leur intolérance vis-à-vis de cette communauté s’exprime dans un racisme et une xénophobie qui fait peur. Une expérience sociale filmée et diffusée sur internet démontre que les Algériens peuvent adopter des comportements très violents à l’égard des personnes de confession chiites. 

Un chiite se promène à Alger et cherche une mosquée pour se recueillir selon les pratiques de son culte. Il parle à des passants et tente de leur demander des renseignements en déclinant son identité religieuse. Ses interlocuteurs ne cachent pas leur colère, exaspération, voire leur haine tout court. Certains ont tenté de l’agresser physiquement. D’autres l’ont insultés et vilipendés. Rares, pour ne pas dire jamais, sont ceux ou celles qui ont été compréhensifs. C’est dire enfin que beaucoup de préjugés négatifs circulent à propos des chiites en Algérie. Des poncifs dangereux et un véritable sentiment de haine nourri par une idéologie religieuse qui aveugle nos compatriotes. C’est inquiétant :