Au sud du pays, à Ouargla, dans le quartier Bouameur, depuis décembre 2016, les citoyens cherchent désespérément leur argent dans le bureau de poste de leur quartier. Les pénuries de liquidités frappent de plein fouet cette agence d’Algérie-Poste depuis de longs mois et les habitants expriment leur ras-le-bol. 

 Plusieurs associations locales ont interpellé les autorités au sujet de ce problème délicat qui porte un grave préjudice à la vie quotidienne des habitants de cette grande ville du sud du pays, la capitale de l’or noir. En plus de cette pénurie d’argent, le personnel de ce bureau de poste est composé essentiellement de contractuels qui réclament leur régularisation depuis longtemps. Les habitants d’Ouargla vivent un véritable cauchemar en raison de tous ces dysfonctionnements qui se perpétuent dans l’indifférence générale des autorités locales. Et jusqu’à aujourd’hui, ces lettres et réclamations de la société civile d’Ouargla sont restées sans aucune réponse :