C’est un bulletin de notes qui restera dans les annales de l’histoire universitaire. A  L’Université Houari Boumèdiène (USTHB), les étudiants inscrits en Master 1 du département des Sciences de la terre et de la géologie et de l’aménagement du territoire ont obtenu tous un zéro étincelant lors d’un examen de mathématiques… sauf l’ancienne miss Algérie 2013, Amari Rym, qui a remporté la très brillante note de 15 ! 

Est-ce du favoritisme ou l’ancienne Miss Algérie est-elle vraiment une étudiante beaucoup plus ingénieuse que les autres ? Ce bulletin de notes a provoqué une vive polémique au sein des enseignants et étudiants de l’USTHB. Cependant, l’histoire de ces zéros est en réalité beaucoup plus complexe qu’on le croit. D’après nos investigations, le professeur en charge de ce module de mathématique a subi pendant longtemps des pressions de la part des leaders de l’organisation estudiantine l’UGEA qui ont réclamé un traitement de faveur au profit de quelques étudiants adhérents à leur organisation. L’enseignant ne l’entendait pas de cette oreille.

Le jour de l’examen, un des leaders de l’UGEA a exhorté les étudiants à quitter la salle en abandonnant l’examen. Seule Rym Amari a refusé d’obtempérer et elle est restée pour passer son examen le plus normalement du monde. L’enseignant a corrigé, pour sa part, l’unique feuille d’examen. Les autres étudiants ont récolté tous des zéros.