Le manque criant de médecins dans les régions les plus reculés exposent la santé de plusieurs milliers d’Algériens au danger. Pour remédier à ce problème délicat qui menace gravement la santé publique dans notre pays, les autorités font appel à des délégations de médecins étrangers.

Et après les médecins chinois ou cubains, ce sont les médecins français qui ont été mobilisés pour venir à la rescousse des patients algériens. Ainsi, une équipe médicale française, composée de cinq (5) praticiens, a entamé dimanche à Khenchela des consultations médicales au profit de la population de plusieurs localités isolées et privés de médecins spécialistes. Les médecins français ont donné des consultations dans les spécialités suivantes :  l’orthopédie, la rhumatologie et l’oncologie pédiatrique.

Les membres de la délégation française se sont dirigés vers l’hôpital de la commune de Kais et celui des 120 lits du chef-lieu de wilaya en vue de lancer une session de formation au profit du personnel de ces deux structures de santé portant sur la gestion des services médicaux, s’agissant des bureaux d’accueil et la gestion du  dossier du malade

Plusieurs régions à travers l’intérieur et le sud du pays manquent cruellement de médecins spécialistes et d’infrastructures équipées et conformes aux normes modernes. Les patients sont, malheureusement, contraints de parcourir des milliers de Km pour rejoindre les grandes villes où ils peuvent se soigner.