Il fut une époque où l’Algérie était une terre d’espoir et un refuge protecteur pour les combattants pour la liberté des peuples du monde entier. Un émouvant documentaire diffusée la semaine passée par la télévision franco-allemande Arte immortalise cette glorieuse époque.  « Alger, la Mecque des révolutionnaires » a été réalisé par Mohamed Ben Slama. 

Il met magnifiquement en exergue, à travers le ballet incessant de et vers Alger des révolutionnaires, la fameuse phrase d’Amilcar Cabral «Les musulmans vont en pèlerinage à la Mecque, les chrétiens au Vatican et les mouvements de libération nationale à Alger». Ce documentaire a été construit sur la base d’archives filmées et iconographiques retrouvées en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, en Allemagne, en Serbie, à Cuba et au Portugal.

Selon le producteur de ce documentaire, un travail colossal d’une année de recherche a été accompli par toute une équipe pour regrouper les images et témoignages ayant servi au travail bien mené et agencé du réalisateur. Ce dernier a affirmé enfin avoir voulu contribuer à lever le voile sur une période faste de la diplomatie de l’Algérie méconnue par les jeunes générations.