Reporté à plusieurs reprises, le lancement de la liaison ferroviaire Annaba-Tunis est finalement prévu pour le 14 mai prochain, annonce la Société nationale des Transports ferroviaires (SNTF).

Le train qui va relier l’Algérie à la Tunisie sifflera trois fois par semaine. D’une capacité de 300 voyageurs, la liaison Annaba-Tunis coûtera entre 5000 et 6000 DA suivant le compartiment. Selon les responsables de la SNTF, les formalités douanières s’effectueront à bord pour faciliter la tâche aux passagers et aux services frontaliers.

S’il démarre de Annaba, le train qui mène vers Tunis pourra également profiter aux autres algériens, puisque l’antique Bône est déjà desservie à partir d’Alger et Constantine. Mais le voyage coûtera plus cher.

Avec la relance de la liaison ferroviaire, les Algériens auront donc la possibilité d’aller en vacances par voie aérienne, terrestre et ferroviaire. Le voyage par bateau n’est toujours pas à l’ordre du jour.

Environ 1,5 millions d’Algériens visitent la Tunisie chaque année. Il s’agit en grande majorité de touristes. Dans le sens inverse, 500 000 Tunisiens ont visité l’Algérie l’an dernier.

Essaïd Wakli