Un incendie s’est déclenché, avant-hier soir, au niveau du centre commercial La Foire, à Arzew (Oran). Le bilan est d’un mort et trois blessés, selon la protection civile.

L’identité de la personne tuée n’a pu être établie, la dépouille étant complètement carbonisée, même s’il est quasiment certain qu’il s’agit du gardien de nuit.

Le centre, bâti sur une superficie de 1048 mètres carrés, a subi d’énormes dégâts. Une enquête a été diligentée pour identifier les causes de l’incendie, même si les premiers éléments plaident pour l’explosion d’une bonbonne de gaz utilisé par un vendeur de pop-corn exerçant sur place.

Les agents de la protection civile ont trouvé d’énormes difficultés pour intervenir, le centre étant dépourvu d’issues de secours et les fenêtres condamnées par des barreaux.

Par ailleurs, le fait que le centre soit constitué essentiellement de commerces de vêtements, de détergents et autres ustensiles de cuisines en plastique a compliqué la tâche. Les agents de la protection civile n’ont pu maîtriser l’incendie qu’après une lutte de plusieurs heures.

Tout ceci pose la question de la sécurité de ce type d’infrastructures. Pourtant, réglementairement, aucun opérateur ne peut ouvrir un centre commercial sans l’aval de plusieurs services, y compris de la protection civile. Mais c’est compter sans les complaisances habituelles.

Elyas Nour