Le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, a reconnu, ce matin, l’existence de rapports signalant des problèmes dans des bureaux de vote à travers le territoire national. Cependant, aucune notification signalant une irrégularité n’a été relevée, a-t-il soutenu.    

Dans une première intervention après le début de l’opération de vote ce jeudi, le président de la HIISE, Abdelwahab Derbal, a indiqué à la presse, que son organisme reçoit de plus en plus de rapports indiquant des problèmes “mineurs”. Cependant, aucune irrégularité pouvant porter préjudice à la légitimité du scrutin n’a été signalée entre 8h et 11h, a-t-il assuré.

«On reçoit de plus en plus de rapports depuis le début du scrutin concernant des problèmes survenus un peu partout, notamment à Bouira où des citoyens se sont pleins de ne pas retrouver leur nom sur les listes électorales, et à Mascara où un observateur d’un parti participant au scrutin a demandé une copie de la liste électorale comportant le nom des électeurs. L’instance a été saisie et a de suite réglé ces problèmes», a assuré M. Derbal.

Il convient de rappeler que des affrontements violents ont été enregistrés à Bouira ce matin. Des bureaux de vote ont été saccagés et des urnes ont été déversées dans la rue.

Il est utile également de souligner que le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections a récemment donné des garanties sur la transparence du scrutin lors de son passage sur les ondes de la radio nationale. « Si le scrutin est entaché par quelque forme de fraude que ce soit, je démissionnerai», a-t-il alors soutenu.

Massi M.