Le gouvernement a décidé d’augmenter les salaires d’une certaine catégorie d’employés du corps commun et des institutions et administrations publiques. La Direction générale de la fonction publique (DGFP) et le ministère des Finances (MF) ont été instruit par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, d’appliquer les dispositions du décret exécutif 10-134 du 13 mai 2010 et le décret exécutif 16-280 du 2 novembre 2016 pour rendre effectif ces augmentations qui seront versées sous forme de primes.

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a instruit les services compétents de la DGFP et du MF afin de rendre effectif les dispositions des décrets exécutifs 10-134 et 16-280 prévoyant des augmentations de salaire visant des catégories spécifiques des corps commun et des institutions et administrations publiques.

Les augmentations en question, établies sur la base de l’application des dispositions du décret exécutif 10-134 portant statut particulier des fonctionnaires appartenant aux corps communs aux institutions et administrations publiques et 16-280 instituant le régime indemnitaire des fonctionnaires appartenant aux corps communs aux institutions et administrations publiques, seront de l’ordre de 30% à 40% du salaire de base versées sous forme de prime de rendement.

Les postes concernés par cette prime sont ceux d’assistant-administrateur catégorie 11, administrateur analyste catégorie 13, interprète catégorie 13, interprète instantané catégorie 13, assistant-ingénieur niveau 1 catégorie 11, assistant-ingénieur niveau 2 catégorie 12, archiviste catégorie 11 et archiviste analyste catégorie 13.

La même directive instruit les responsables des ressources humaines au niveau des institutions et administrations publiques, les inspections du travail relevant de la fonction publique et les inspecteurs financiers de prendre les mesures nécessaires afin de verser ces augmentations insistant sur le fait que les responsables en question se doivent de signaler les difficultés rencontrées à la DGFP et au MF.

Massi M.