Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a commis un énième dérapage en s’adressant aux femmes sétifiénnes, hier dimanche, lors de sa visite de travail dans la région. «Matraquez vos époux pour qu’ils aillent voter jeudi. Celles qui n’emmèneront pas leurs époux voter, on leur rentrera dedans», a-t-il déclaré en guise de pointe d’humour.

Le chef de l’exécutif a appelé les femmes sétifiennes à se rendre en masse aux bureaux de vote jeudi prochain. «Il est impératif que vous fassiez de cette élection un succès. Ne servez pas de café à vos époux ce matin-là (…) ordonnez leurs d’aller voter et s’ils résistent, matraquez-les», a suggéré M. Sellal à une assistance composée exclusivement de femmes.

Avec une pointe d’humour mal placée, le Premier ministre a prévenu son auditoire que «celles qui ne réussiront pas à traîner  leurs maris dans les bureaux de vote, on leur rentrera dedans». Une déclaration déplacée qui a fait hérissé les cheveux sur les réseaux sociaux.

 Massi M.