Renault Algérie a promis de sortir de son usine basée à Oued Tlilet (Oran) la nouvelle CLIO 4. Elle sera commercialisée d’ici la fin de l’année 2017. C’est du moins ce qu’assure Véronique Sarlat Dépote,  directrice achats au sein de Renault Algérie. Après la Symbol et la Sandera Stepway, la Clio 4 sera le troisième véhicule qui sera assemblée par Renault en Algérie. 

Selon la même responsable, Renault Algérie arrivera à un taux d’intégration de 42 % en 2019, indiquant qu’”actuellement il est à 28%”. Un taux qui suscite, néanmoins, les doutes et les suspicions de plusieurs observateurs avertis en raison de la faiblesse du tissu local de la sous-traitance.  Il s’agit d’un véritable problème qui pénalise la naissante industrie automobile dans notre pays. Ceci dit, le constructeur français tente de convaincre les 200 sous-traitants de l’alliance Renault/Nissan de s’implanter en Algérie pour combler le vide “industriel” dont souffre notre pays. Un pari qui n’est pas gagné d’avance.