C’est l’un des imams les plus prestigieux et importants de toute l’Algérie qui le dit. “Si vous ne votez pas aux prochaines élections législatives, l’Algérie devra affrontée un envahisseur étranger”. Oui, c’est exactement avec ces mots que l’imam Ibrahim Boudoukha s’est adressé sur les réseaux sociaux aux Algériens. 

Le “prêche” numérique de l’actuel imam de la grande mosquée d’Alger met en garde les Algériens contre l’abstention aux élections qui se tiendront le 4 mai prochain. “Les regrets ne serviront plus à rien”, a averti encore cet imam qui a énuméré dans son post plusieurs dossiers délicats comme “les tendances séparatistes en Kabylie ou en Ghardaïa” ou les “minorités chrétienne et Ahmadite”.

Cet appel lancé par Ibrahim Boudoukha a a suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux. L’imam a été sévèrement critiqué pour cette prise de position politique qui ne relève guère de ses prérogatives d’homme de religion.