L’Algérie a finalement réagi aux accusations marocaines, lancées la veille, concernant l’entrée «illégale» en territoire marocain de réfugiés syrien. Dans une logique de réciprocité, le ministère des Affaires Etrangères a convoqué, hier, l’ambassadeur du Maroc en Algérie pour lui signifier le rejet «catégorique» de ces «allégations».  

«Suite aux graves accusations formulées par les autorités marocaines faisant porter à l’Algérie la responsabilité d’une prétendue tentative de ressortissants syriens qui auraient essayé d’entrer illégalement en territoire marocain à partir du territoire algérien, l’ambassadeur du Royaume du Maroc a été reçu ce jour, 23 avril 2017, au ministère des Affaires étrangères où il lui a été signifié un rejet catégorique desdites allégations mensongères, et auquel il a été démontré le caractère totalement infondé de telles accusations qui ne visent qu’à nuire à l’Algérie à laquelle sont grossièrement imputées des pratiques étrangères à son éthique et à ses traditions d’hospitalité bien établies», indique le département de Ramtane Lamamra dans un communiqué.

Les autorités algériennes signalent que ce sont les Marocains qui ont tenté d’expulser illégalement vers l’Algérie, le 19 avril dernier, au niveau de Béni-Ounif (Béchar), une cinquantaine de personnes. «A ces actions unilatérales concernant des citoyens vraisemblablement de nationalité syrienne, s’ajoutent, de manière récurrente, des faits illégaux similaires affectant des ressortissants de pays subsahariens, qui font fréquemment l’objet de transferts illégaux vers le territoire algérien», signale le ministère des AE, avant d’ajouter que «l’Algérie qui s’est toujours abstenue, par esprit de responsabilité, de donner une portée politique et une couverture médiatique à des actes prémédités et répétitifs de cette nature de la part du Maroc, regrette profondément cette propension des autorités marocaines à surabondamment exploiter des drames humains à des fins de propagande hostile».

Rappelons que les autorités marocaines avaient convoqué, samedi, l’ambassadeur d’Algérie pour protester contre le fait que l’Algérie fait expulser des réfugiés syriens vers le Maroc, selon les termes de la diplomatie marocaine.

Elyas Nour