C’est une très mauvaise nouvelle pour la communauté algérienne et musulmane en France. L’extrême droite arrive au second tour et son porte-parole, Marine Le Pen, a battu sévèrement les candidats des autres mouvements français. 

Seul Emmanuel Macron constitue un dernier barrage contre l’arrivée du nationalisme extrémiste aux portes du pouvoir en France.  Macron il est arrivé en tête avec 23,7% des voix, devant Marine Le Pen (21,7%). François Fillon et Jean-Luc Mélenchon ont obtenu respectivement 19,5% des voix.

Sur le plateau de Tf1, Marion Maréchal-Le Pen, l’autre grande figure de l’extrême droite française, parle d’une «victoire historique pour les nationalistes et les souverainistes». Elle évoque un «clivage clair, qui enfin s’instaure», avant d’appeler les Français à se mobiliser fortement au second tour. De leur côté, les partisans de Macron jubilent et se réjouissent de leur victoire éclatante. “Il a réussi ce que peu de gens attendaient”, a déclaré sur France 2 le sénateur de gauche Gérard Collomb. “Certains disaient: ‘c’est impossible’ d’arriver au second tour sans parti. Cela montre un malaise très grave dans la société française, que les Français ne se reconnaissent plus dans les partis traditionnels”, a réagi le sénateur qui appelle au rassemblement derrière son candidat.
Ne ratez rien des résultats des élections présidentielles françaises grâce à ce direct vidéo :