Monsieur le ministre de la justice, je n’ai cessé depuis une année de dénoncer publiquement via les réseaux sociaux et la presse une injustice que j’ai subi de la part d’une association de malfaiteurs qui m’a dépouillé de mon logement.
Il s’agit en l’occurrence du juge d’instruction corrompu, le dénommé El hadi Hamdane de la 5e chambre du tribunal correctionnel de Ziadia à Constantine, du notaire faussaire Rabah Fanit,de l’ex colonel escroc Abdelhamid Djebbar et de son frère, le faux témoin Abdelhakim Djebbar.

Dans une contribution paru le 6 avril 2017 sur Algérie-focus, l’ex-colonel  escroc n’a pas trouvé mieux en guise de réponse et de défense que de m’accuser publiquement de détournement de fonds.

1- Ainsi , selon ses déclarations,il serait en possession de preuves démontrant hors de tout doute,que j’aurai détourné quatre (4) millions de dollars américains et me serait enfuis d’Algérie.

2- Dans un autre chapitre,il accuse la DGSN de complicité,de concussion et de corruption pour m’avoir permis de traverser illégalement la frontière Algérienne une ou plusieurs fois afin de venir en Algérie.

Ces graves révélations méritent que la  justice s’auto- saisisse immédiatement et ouvre une enquête ou que la DGSN se constitue partie civile suite à cette accusation.

Je vous demande de saisir monsieur le Procureur général de la République pour convoquer en urgence l’ex-colonel “escroc”, auteur de ces “révélations ” et exiger de lui qu’il fournisse les documents  et preuves en sa possession qui m’incrimineraient.

Je serai évidement très heureux de me soumettre à la justice  dans le cas où je me serai rendu coupable de la moindre infraction,crime,vol, détournement d’un bien public ou privé durant mes 43 ans de vie en Algérie.

A.Djebbar