Après l’épisode de l’interruption généralisée d’Internet pour parer à la fraude lors du Baccalauréat 2016, le ministère de l’Éducation nationale s’oriente, cette année, vers des coupures ciblées touchant la périphérie des centres d’examen.

Internet sera coupé entre le 11 et le 15 juin, lors des épreuves du baccalauréat 2017, mais cela se fera de manière ciblée. La mesure requérant l’appui du ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (MPTIC) ciblera essentiellement les habitations et les administrations avoisinant les établissements abritant ces épreuves, rapporte Sabqpress citant des sources internes au ministère de l’Education nationale.

Le département de Benghebrit entend également renforcer le dispositif antifraude en dépêchant 14 “encadreurs” dans chaque établissement en appui aux enseignants affectés habituellement à cette tâche.

En sus de ces mesures, le ministère de l’Éducation nationale compte lancer sous peu une campagne de sensibilisation visant les candidats au Bac ainsi que leurs parents. Le but de cette démarche est d’informer sur les «dangers de la mauvaise utilisation des technologies liées à Internet» et les sanctions qui en découlent dans le cas de flagrant délit de fraude.

Massi M.