Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a révélé, hier, à Alger, que l’appel à la prière (el-adhan) sera bientôt encadré par un texte de loi. Un arrêté sera, à cet effet, prochainement publié au journal officiel. Selon le ministre, le texte en question a pris en considération toutes les facettes de cet exercice religieux.

Un arrêté ministériel réglementant l’appel à la prière (el-adhan) va être prochainement publié au journal officiel. Le texte en question veillera à ce que cet exercice soit conforme aux préceptes religieux et aux spécificités propres à chaque région du pays. Le muezzin doit donner une image moderne de la religion musulmane», a déclaré le ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa, en marge de l’ouverture d’un cycle de formation des muezzins à Alger.

Selon M. Aïssa, ce nouveau texte réglementaire, une première en Algérie, régira à l’avenir toutes les facettes de l’appel à la prière, ce qui lasse penser que des dispositions seront prises pour atténuer l’intensité des haut-parleurs qui constituent quelques fois une source de désagréments pour les familles ayant des bébés ou des malades. Il est possible également que soit désigné un muezzin unique pour les quartiers disposant de plusieurs mosquées.

Massi M.