Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, a lancé, hier, lors d’une visite dans la wilaya de Médéa, un avertissement à l’encontre de ceux qui «portent atteinte» à l’image des candidats ou aux slogans des législatives. Il s’agit de menaces claires à l’encontre de tous ceux qui mènent campagne contre le scrutin du 4 mai prochain.

Selon le ministre, ce «comportement est puni par la loi». Il a annoncé, à cet effet, que des enquêtes sont lancées à propos de plusieurs «atteintes» du genre pour «démasquer» leurs auteurs.

En lançant ces menaces, il est clair que le gouvernement veut mettre un terme à la vague de critiques qui déferle sur les réseaux sociaux à propos de ce rendez-vous électoral. Les autorités et les partis ayant pris part à ces élections n’ont cessés de lancer des appels à l’endroit des citoyens afin de les inciter à participer «massivement» au scrutin. Le fait que les internautes tournent en dérision cette élection, leur fait craindre une abstention sans précédent.

Elyas Nour