La wilaya d’Alger tente d’éradiquer les antennes paraboliques qui défigurent le paysage de la capitale. Des démodulateurs collectifs, coûtant une petite fortune, sont en train d’être installés dans les immeubles du centre-ville.    

Une équipe spécialisée est, en effet, en train de désinstaller les antennes paraboliques anarchiques au niveau des immeubles restaurés de la capitale. Les récepteurs individuels sont remplacés de façon progressive par des démodulateurs «Multiswitch» ou collectifs coûtant, notons-le, une petite fortune. Les bénéficiaires pourront alors recevoir les chaînes de télévision des satellites Astra, Hotbird et Nilesat, grâce à un terminal décevant des câbles au niveau de chaque étage.

C’est la société HighSat, unique représentant de la marque Atlas sur Alger, qui a été chargée d’installer ces démodulateurs en provenance de Turquie. Cette campagne, qui a débuté tout récemment, fait suite à celle qui a déjà été lancée au mois de janvier dernier.

Massi M.