La violence commence à gangrener petit à petit la campagne électorale pour les prochaines élections législatives prévues le 4 mai prochain. Après le décès tragique d’un candidat lors d’une bagarre à la section du FLN de Tiaret, c’est à Tizi-Ouzou qu’un candidat indépendant se retrouve victime de menaces de mort.  

“J’informe l’opinion public que je subis un harcèlement téléphonique avec des menaces de mort”, a révélé le candidat indépendant Omar Ait Mokhtar qui fait campagne dans la wilaya de Tizi-Ouzou. “Je me suis présenté le 7 avril au commissariat central à Tizi-Ouzou. On m’a orienté vers la brigade de la gendarmerie de Freha où je viens de sortir . j’ai donc déposé une plainte pour harcèlements et menaces”, explique encore ce candidat sur sa page Facebook. Omar Ait Mokhtar affirme enfin qu’il maintient sa détermination et poursuivra sa campagne.