L’Etat commence, à partir d’aujourd’hui, la commercialisation de la pomme de terre au prix de 40 dinars le kilogramme, au niveau de la capitale dans un premier temps. Le directeur général de l’ONILEV (Office national interprofessionnel des légumes et viandes), Sahraoui Benallal, a déclaré à cet effet,que l’objectif étant de provoquer une baisse des tarifs de ce produit, cédé actuellement à près de 100 dinars le kilo, en mettant sur le marché les quantités stockées.

L’opération touchera les grandes villes essentiellement, soit là où la pression sur ce produit est la plus importante. Des points de vente seront installés un peu partout. A Alger, la vente a débuté, selon lui, au niveau de cinq points de vente. Il s’agit du Palais des expositions, d’Aïn Bénian, de la palce du 1er Mai et deux points à Bab Ezzouar. Les autres communes seront touchées dès les jours à venir.

Selon ce responsable, l’Etat déstockera d’importantes quantités sur quatre étapes. Les autorités comptent également sur le fait que la récolte de pomme de terre dans certaines régions va débuter très bientôt.

Elyas Nour