Partager une vidéo de Daech ou tout autre groupe terroriste peut conduire en prison. Les services de sécurité suivent de très près le comportement de certains militants et sympathisants du courant salafiste sur les réseaux sociaux. C’est ainsi qu’un salafiste d’Aïn Témouchent a été arrêté.

Un salafiste de la ville d’Aïn Témouchent ayant partagé des vidéos de Daech sur les réseaux sociaux sera prochainement présenté devant le procureur de la République près du tribunal d’Oran pour le chef d’accusation d’apologie d’actes terroristes. Cet individu était, selon toute vraisemblance, dans le viseur des services de sécurité puisqu’il a été pris en flagrant délit dans un cybercafé.

L’individu en question était, selon la sûreté de la wilaya d’Aïn Temouchent, en contact avec d’autres personnes, tant en Algérie qu’à l’étranger, avec lesquelles il échangeait des vidéos et photos glorifiant les «exploits» de Daech. Après l’arrestation, la police a découvert sur son téléphone et ordinateur un grand nombre de fichiers similaires.

Elyas Nour