La police algérienne est classée 5e au monde “en matière de moyens et d’efficacité de ses éléments”, a révélé l’ancien secrétaire général de d’INTERPOL,  l’organisation internationale de police la plus importante au monde, avec 190 pays membres. Ronald Kenneth Noble a expliqué que la police algérienne est un “partenaire très important”. 

Cette déclaration confirme que l’Algérie a consenti à d’énormes investissements pour se doter d’une police très performante. Des investissements qui ont coûté des enveloppes budgétaires très onéreuses pour le trésor public. Selon plusieurs sources concordantes, l’Algérie compte près de 210 mille policiers. En 5 ans, la police a triplé ses effectifs en Algérie avec des recrutements massifs. Soulignons enfin que de nombreuses dérives et atteintes aux droits de l’homme ont été, tout de même, constatées au cours de ces dernières années en raison de cette “sécuritocratie” qui s’est installée en Algérie.